Biographies

David Wahl – auteur et interprète

Parallèlement à ses études de latin et d’histoire, et sa formation au Conservatoire d’art dramatique du 7e arrondissement à Paris, David Wahl, né en 1978, travaille successivement dans plusieurs théâtres et écrit ses premiers textes. Le Chant du narcisse sera publié avec Pampres aux Éditions Archimbaud en 2004. De 2003 à 2007, David Wahl rejoint le Théâtre du Rond-Point et l’agence Art public contemporain de Jean-Dominique Secondi, à l’occasion de la candidature de Nice 2013, capitale culturelle où il est responsable de la conception de l’exposition L’esprit du baroque appliqué à l’art contemporain

À partir de 2008, il se dédie entièrement à l’écriture scénique. Il travaille comme auteur avec Julie Bérès (Sous les Visages, 2008 – Notre besoin de consolation, 2010 – Lendemain de fête, 2013). Il a travaillé également comme auteur, dramaturge ou interprète avec le chorégraphe Lucas Manganelli (Visage et Agrégat, 2012), le cinéaste Damien Odoul (Méfausti, 2011) et la metteure en scène Caterina Gozzi (Le Vertige des animaux avant l’abattage, 2010). 

En 2008, pour La Revue des deux mondes, Michel Crépu lui commande un article consacré aux monstres. Ce texte, L’Évangile du monstre, sera comme une préfiguration aux futures Causeries. David Wahl se consacre pleinement, depuis 2013, à l’écriture et à l’interprétation des Causeries, où il tisse des liens entre différents domaines trop souvent séparés : théâtre et sciences, recherches savantes et récits populaires, savoirs et curiosités. 

Six causeries tournent actuellement dans les théâtres : Traité de la boule de cristal (2014), La Visite curieuse et secrète (2014) et Histoire spirituelle de la danse (2015). Ces textes sont publiés aux éditions Riveneuve/Archimbaud. En 2017 est créé Le Sale Discours mise en scène par Pierre Guillois, un spectacle-récit qui explore notre rapport à l’environnement et à nos déchets. Le texte est édité aux éditions Premier Parallèle. Histoires de fouilles (2018, première pièce jeune public, poursuit le questionnement sur les problématiques et urgences environnementales, qui traverse ses derniers récits. Celle-ci s’intéresse aux problématiques du plastique. 

David Wahl collabore avec le Teatr Piba depuis 2017 en tant qu’auteur ; il a écrit le spectacle Spluj (2019) puis Donvor (2020), en collaboration scientifique avec Ifremer. En 2020, Océanopolis à Brest lui commande trois mini Causeries sous forme de podcasts intégrés au circuit de visite du centre culturel et scientifique. 

En décembre 2020, suite à sa rencontre avec l’explorateur Christian Clot, il écrit un texte pour le film Les Hommes Paysages, dans le cadre du festival ADN dance living lab en partenariat avec le CENTQUATRE – PARIS. En juillet 2021, David Wahl est invité par le Festival d’Avignon pour présenter Nos coeurs en Terre, avec l’artiste plasticien Olivier de Sagazan et mis en scène par Gaëlle Hausermann, dans le cadre du Vive le sujet ! 

David Wahl est artiste associé à Océanopolis, Brest – Centre national de culture scientifique dédié à l’Océan. De nouvelles Causeries sont en cours d’écriture et cherchent toujours, davantage à tisser des liens entre différents domaines souvent séparés, théâtre et science, recherches savantes et récits populaires, savoirs et curiosités. 

Mariène Affou

Après des études en développement de projet culturels et communication, Mariène devient coordinatrice générale du festival Côté court à Pantin, assistante artistique du Festival Antipodes à Brest puis assistante du service des relations publiques du Festival d’Avignon. En 2007, elle crée, à Paris avec Caroline de Saint Pastou, le bureau de production Incipit. Incipit a accompagné Raphaëlle Delaunay, Guillaume Marie, le CDN de Montreuil, le Théâtre de Liège, l’International Visual Theatre, le Collectif AOC et La Zampa. Depuis 2012, avec Incipit, Mariène, qui développe sa pratique en management et direction de projets, accompagne étroitement le déploiement de deux artistes : David Wahl et Marlène Rubinelli Giordano – l’MRG’ée.  

Gaëlle Hausermann – interprète et collaboratrice artistique

Après avoir fait ses études au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Gaëlle Hausermann joue au théâtre sous la direction de Daniel Mesguich, Joël Jouanneau, Christophe Huysman, et Pauline Bureau, notamment. Elle tourne au cinéma dans Les Convoyeurs, réalisé par Nicolas Boukriev, Bowling réalisé par Marie-Castille Mention-Schaar, et plus récemment dans Patients de Grand Corps Malade ou Les têtes de l’Emploi, réalisé par Alexandre Charlot et Franck Magnier. On peut la voir à la télévision dans différentes séries comme Caméra café, Boulevard du Palais, PJ, Off prime, Sur le Fil.Elle écrit plusieurs spectacles, historiques et musicaux, pour Paul Production et les ADF, Bayard Musique. Elle participe à l’écriture des pièces de théâtre Modèles et Sirènes, mises en scène par Pauline Bureau, et qui se jouent encore actuellement.Elle travaille depuis plusieurs années en collaboration avec David Wahl pour les Causeries.

Laëtitia Le Mesle – interprète

Formée à l’école de la comédie de Saint-Étienne, elle fonde avec les autres comédiens de sa promotion le collectif d’acteurs Théâtre de la Querelle. Elle rejoint par la suite d’autres équipes artistiques comme S.Tranvouez, Pierre Maillet, Johanny Bert, François Rancillac, Le Dagor, Emilie Le Roux, Les Brigands, avec qui elle ne cesse d’apprendre, de découvrir, d’expérimenter différentes théâtralités : jeu, chant, marionnette, ombre, voix. Elle est, pendant 4 ans, comédienne permanente au Fracas-CDN de Montluçon avec Johanny Bert. Cette année, elle poursuit sa collaboration avec Emilie Le Roux en participant au projet « Et tout ce qui sera faisable sera fait » réunissant acteurs,musiciens et amateurs. les Causeries.

Maxime Dubreuil – interprète

Né en 1981 à Laval, il suit une formation de comédien au sein de l’École de la Comédie de Saint-Étienne de 2000 à 2003.  Après ces trois années de formation, il travaille avec plusieurs compagnies théâtrales pour la plupart basée en région Rhône Alpes (le Théâtre de la Querelle, le Collectif AOI, le Souffleur de Verre…) mais aussi en Pays de Loire (le Théâtre de l’Éphémère, le Théâtre Dû…). Mais c’est avec le Théâtre de Romette – compagnie dirigée par Johanny Bert – qu’il travaillera le plus : il est comédien/manipulateur dans Histoires Post-ItKrafff et l’Opéra du Dragon. Lorsqu’en 2012 Johanny Bert est nommé directeur du CDN de Montluçon, il constitue une équipe d’acteurs permanents au sein de laquelle Maxime Dubreuil est convié : il y restera permanent de septembre 2012 à juin 2014. 

Après ces deux années de permanence au sein d’un CDN, Maxime Dubreuil revient s’installer avec sa famille à Laval, intervient en conservatoires et établissements scolaires, tout en maintenant son activité de comédien. Il participe à plusieurs créations de spectacles ainsi qu’à leurs tournées respectives : il travaille notamment avec Johanny Bert, la compagnie du Dagor, le Théâtre de l’Ephémère, la compagnie du Menteur Volontaire, le Théâtre d’Air, la Hop compagnie, le Anima Théâtre, David Wahl, et le Toutito Teatro… 

Jean-Yves Marion – directeur technique

C’est la musique et l’émulation du concert et du spectacle vivant qui m’ont amené à devenir régisseur du spectacle. Formé en 2009 à l’ISTS d’Avignon, je travaille depuis une quinzaine d’année sur de nombreux projets en salle (Sortie ouest, Festival d’avignon, diverses compagnies, Biennale Internationale des Arts du cirque…) et en extérieur (Festival Font’arts, Marseille Provence 2013, Bureau des guides, …). Polyvalent et intéressé par les métiers de la lumière et du plateau, je m’oriente sensiblement vers l’encadrement, que ce soit comme formateur ou plus récemment comme directeur technique pour le festival Villeneuve en scène. La rencontre avec David Wahl il y a quelques années,  est une belle aventure dont j’aime partager l’univers philosophico-scientifique sur les scènes françaises. 

Jérôme Delporte – adjoint direction technique

Diplômé d’un bac pro électrotechnique et d’une formation d’éclairage architectural, Jérôme Delporte intègre l’ISTS d’Avignon en 2002 (régisseur de formation de spectacle) et en 2013 (direction technique). Entre 2003 et 2012, il travaille pour de nombreuses structures artistiques : Les Nuits de Champagne, le Théâtre de Sartrouville, le Conservatoire national d’art dramatique à Paris, la Villette… Il collabore avec de nombreux metteurs en scène ou chorégraphes (création lumière) : Oriza Hirata, Raphaëlle Delaunay, Gérald Garutti, David Wahl…et en tant que régisseur lumière pour le Zerep, la Part des anges… De 2014 à 2018, Jérôme Delporte est régisseur général à la Fabrica/ Festival d’Avignon après avoir été électro/ régisseur lumière à la Cour d’honneur du Palais des papes. En 2021, il continuera sa collaboration avec le Festival d’Avignon en tant que régisseur général de la Cour d’honneur.

Depuis 2017, il collabore avec deux projets artistiques de théâtre en tant que régisseur général/ lumière : La compagnie A tire d’aile/ Pauline Bayle et l’Association Incipit/ David Wahl. 

Anne Wagner – régisseur général

Anne Wagner dit Reinhardt est régisseuse – Accessoiriste. Elle a débuté dans le spectacle vivant à Bordeaux en régie et pour l’organisation au sein de Musiques de Nuit Diffusion accueillant de nombreux artistes musicaux (NTM, Cesaria Evora, Lee scratch Perry…). Puis elle travaille pour des théâtres, des compagnies et des festivals. Elle collabore durant plus de 10 années avec la compagnie du Zerep, elle croisera Alban Richard Angelica Liddell …et bien d’autres….Elle intègre les équipes de la Villette, du Théâtre nationale de Chaillot, le Théâtre des Amandiers, le Théâtre de la Colline et l’Avant-seine à Colombes où elle exerce son métier de régisseur ou accessoiriste. Son besoin de se renouveler l’amène à se former au CFPTS et valide un diplôme d’accessoiriste réalisation d’accessoires. 

Elle a rencontré David Wahl pendant la création du Sale Discours mise en scène par Pierre Guillois en 2017, et l’accompagne depuis en tant que Régisseuse générale/ Accessoiristes. 

Anthony Henrot – régisseur général

Ancien marin de commerce, Anthony change de vie en 2008 et s’installe à Paris afin d’y intégrer le cours de théâtre de Jean-Laurent Cochet. C’est durant les quatre années d’enseignement du maître qu’il découvre sa vocation et sa passion pour la littérature française. Parallèlement à son travail de comédien, Anthony, qui s’intéresse à tout, est aussi régisseur de scène au théâtre de l’Onde à Velizy, dans des festivals etc… Depuis février 2019 il fait partie de l’équipe de la compagnie Incipit de David Wahl comme régisseur général. 

Lire la suite